Une société de CloudMD (TSX-V : DOC)

Renseignements supplémentaires

C’est aujourd’hui le grand jour : nos voisins du sud vont voter afin d’élire leur président pour les quatre prochaines années. Si tout se passe comme aux dernières élections américaines, l’événement sera sans aucun doute un sujet de discussion brûlant au travail, même pour nous les Canadiens. Bien que j’encourage tous mes collègues à dire ce qu’ils pensent, la politique est un sujet que je conseille d’éviter en milieu de travail. Aussi importante soit-elle pour notre société, la politique peut susciter des débats vifs, semer la discorde et nuire aux relations de travail. De plus, le paysage politique actuel, combiné à la pandémie, peut perturber, angoisser ou même effrayer certaines personnes. En tant qu’organisation, nous devrions nous efforcer de rassembler nos collègues, et non de les diviser. Pour cette raison, il est préférable de communiquer clairement vos attentes aux employés en ce qui concerne les discussions de nature politique au travail.

Je décris plus bas quelques mesures qui peuvent vous aider à empêcher les employés de parler politique au boulot.

Mettez en œuvre un code de conduite au travail

La façon la plus simple de décourager vos employés de discuter de politique au travail est d’inclure une clause à ce sujet dans votre code de conduite. Le code de conduite au travail est un document d’entreprise qui décrit les comportements acceptables et inacceptables pendant les heures de travail et sur la propriété de l’employeur. Le contenu de ce code devrait refléter un traitement respectueux de vos collègues, peu importe leurs croyances personnelles ou ce à quoi ils s’identifient. De nombreuses organisations ont déjà un tel code en place, mais il n’est peut-être pas à jour et ne tient peut-être pas compte des conditions de travail d’aujourd’hui. Je vous recommande donc de revoir votre code de conduite au travail pour y aborder les bureaux virtuels et à domicile. Il est important de rappeler aux employés que même dans un environnement virtuel, ils demeurent assujettis au code de conduite au travail.

Pour ce qui est des discussions politiques, vous pouvez demander qu’elles soient évitées sur la propriété de l’entreprise et interdire tout article lié à une affiliation politique. Dans le cas du télétravail, vous pouvez demander que les employés travaillent dans un espace libre de tout objet indiquant une affiliation politique (y compris l’affiche géante d’Obama qui est dans votre bureau et que vous adorez). En outre, je suggère de conseiller aux employés d’être aussi prudents lorsqu’ils parlent politique avec leurs collègues en dehors des heures de travail.

Envoyez un rappel

Comme vos employés n’ont probablement lu le code de conduite au travail qu’une seule fois à leur embauche, vous devriez peut-être leur répéter son contenu maintenant et pendant toute période d’élection. Rappelez-leur en particulier les clauses concernant les discussions politiques au travail et expliquez pourquoi ce code est en vigueur. Les organisations sont formées de membres venant d’horizons différents, donc il est important d’être sensible aux disparités culturelles.

Vous devriez également dire aux employés de faire attention à ce qu’ils publient sur les réseaux sociaux, surtout s’ils associent leur compte à votre entreprise en tant qu’employeur. Si vous avez mis en place une politique précise relative à l’utilisation des médias sociaux, assurez-vous que les employés la connaissent et la comprennent.

Encouragez les gens à voter

Même si cela ne s’applique pas à cette élection, j’encourage toujours mes employés à s’acquitter de leur obligation civile en votant à toute élection canadienne. Bien sûr, toute mention d’un candidat ou d’un parti particulier devrait être évitée, mais un court message électronique du genre « N’oubliez pas de voter » communiquera le bon message au personnel.

Si vos employés se sentent opprimés ou anxieux face au paysage politique actuel, dirigez-les vers le programme d’aide aux employés (PAE) pour qu’ils discutent avec un conseiller en santé mentale agréé qui saura répondre à leurs besoins.